Département Recherche scientifique et technologique de la Défense

La recherche à la Défense est gérée par le département Recherche scientifique et technologique de la Défense.
 
Ce département assure la gestion du programme pluriannuel de la RSTD et représente la Défense dans le domaine de la recherche scientifique au sein des organismes nationaux et internationaux.
 
Le département stimule la RSTD en favorisant le networking et en mettant en place des conventions de coopération entre la Défense et des institutions universitaires ou des centres de recherches belges et étrangers.
 
Le département diffuse les résultats de la RSTD vers un large public par le biais de publications et des colloques.
 
Le département RSTD est dirigé par le directeur de la recherche scientifique et technologique de la Défense. Ce département est structuré selon quatre piliers :
 
  • Pilier DAP : le domaine « acquisition et traitement de données » ;
  • Pilier MSP : le domaine « mobilité, systèmes et protection » ;
  • Pilier HFM : le domaine « facteurs humains et médecine » (HFM) et le domaine « sécurité et défense » (SD) ;
  • Pilier SMS : il s’agit d’un pilier transversal veillant à la coordination de la dimension « simulation et modélisation des systèmes » des trois piliers verticaux DAP, MSP et HFM.
 
 
Chaque pilier est géré par un gestionnaire de domaine.
 
Une cellule «Synthèse et Procédure» gère le programme pluriannuel de la RSTD dans sa dimension budgétaire.
 
La colonne vertébrale de la recherche menée à la Défense est le programme pluriannuel de Recherche scientifique et technologique de la Défense. Ce programme est financé par la Défense et est exécuté par les pôles de recherche de la Défense. Certaines études d’aide à la prise de décision, dans les domaines où la Défense ne souhaite pas bâtir d’expertise, sont confiées à des institutions universitaires.
 
Les projets constituant le programme sont sélectionnés annuellement suite à un appel à projets interne à la Défense. Ils sont soumis à deux évaluations, l’une sur leur mérite scientifique (réalisée par des experts scientifiques externes de haut niveau) et l’autre sur leur opportunité.
 
Le RSTD est dirigé par le colonel breveté d’état-major Tim Van Langenhove.