Politique de recherche

Le département RSTD n’effectue pas de recherches lui-même mais gère l’ensemble de la recherche scientifique et technologique de la Défense. Les gestionnaires de domaine du département RSTD assurent le bon fonctionnement de la recherche, tandis que la recherche proprement dite est exécutée dans les laboratoires de l’ERM, dans les centres de connaissance de la Défense ou même à l’extérieur.

Le programme RSTD est composé d’études provenant d’une approche double : « top-down » et « bottom-up ».

La recherche fondamentale relève d’un mécanisme de type « bottom-up ». Ceci signifie que les directeurs de recherche soumettent des sujets de recherche.

La recherche appliquée peut être conduite soit pour réaliser une rupture/avancée technologique, soit pour résoudre à court terme des questions essentielles dépassant le cadre du travail d’état-major. Dans ces deux cas, la recherche relève essentiellement d’un mécanisme de type « top-down », c’est-à-dire que la Défense se comporte d’une manière directive en définissant les domaines où elle souhaite mener de la recherche.

En outre, à l’instar des méthodes de travail répandues dans les grandes universités, la Défense choisit de confier l’élaboration et la gestion du programme de recherche à un organisme indépendant dans un but de cohérence globale:

  • l’appui à l’enseignement;
  • le soutien aux opérations et l’aide à la décision;
  • les accords supranationaux dans le cadre de l’Organisation pour la recherche et la technologie de l’OTAN et de l’Agence européenne de défense.

Ces activités se déroulent principalement au sein de la Défense, mais peuvent également être conduites en dehors de la Défense. Elles revêtent un caractère multidisciplinaire, allant de la recherche technologique à la recherche politico-militaire, en passant par les sciences du comportement.